close× Call Us Iraclis Spyrou : +32 476 51 16 01Pierre Ghysens : +32 475 46 91 96
 
 

     

Allez tonton F-X, raconte nous une histoire ...

Ah mes enfants, quelle aventure vais-je donc vous conter ?
Bon… Celle-ci commence dans les années 2000. Encore gamin à l’époque, et sans autre bagage que mes culottes courtes et ses longues poches pour les raisins que je chapardais déjà à gauche et à droite, j’arrive à Chinon au domaine de Papy Joguet où je suis plongé sans autre forme de procès dans la tambouille que préparait à l’époque Michel Pinard (nom prédestiné je vous le concède).
Et en l’espace de quelques mois, je me retrouve à faire une « Cure » à l’ombre des « Varennes », sous le « Chêne Vert » en face de la « Dioterie ». J’apprends, je progresse, j’emmagasine de l’expérience et après avoir pépié quelque temps dans le nid, j’estime qu’il est temps de voler de mes propres ailes… Avec mon ami Gérald Vallée qui de son côté fait ses armes au domaine familial de « La Cotelleraie » à Saint-Nicolas de Bourgueil, nous nous mettons en tête de voler en escadrille…

 

Nous avions en effet constaté que de nombreuses expériences restaient à faire dans cette délicieuse Touraine tant appréciée pour son art de vivre. Beaucoup de jolies vignes et autant de jolis terroirs restaient méconnus. C’était là la terre que nous voulions défricher… Valoriser notre sol natal en faisant ce que nous savions faire de mieux : du vin !

 

Les Complices de Loire étaient nés… et l’histoire va continuer…

 

Branle-bas de combat en terre ligérienne : trouver des raisins, des fermages, des terroirs, des vignerons que le projet intéresse, créer une structure financière, se servir des infrastructures de la Cotelleraie et piocher les carnets d’adresses constitués par les années d’expérience. Voilà le travail de titan auquel nos deux complices sont confrontés. Les achats, les travaux, les vinifs, sont répartis entre nos deux lascars…Gérald Vallée a tendance à plus rester sur place, domaine familial oblige, François-Xavier Barc a la bougeotte, le voilà donc bombardé « Flying Wine Seller ».
La mise en place prend un peu de temps, mais le succès rencontré va accélérer le processus : les appellations et les cuvées s’enchaînent et ils font feu de tout bois, en rouge, blanc ou rosé : Touraine, Chinon, Montlouis, Bourgueil, Saint-Nicolas, Vouvray.

 

Mieux encore, ils achètent des terres et créent le « Domaine A Deux » ou diverses cuvées vont aussi être élaborées.

 

Vous les croyez rassasiés ? Que nenni !
Le hasard des rencontres va faire que le concept commence à s’étendre…en Provence…
Un rosé d’abord (coteaux d’Aix), une syrah ensuite (elle sera chez nous dès le mois de mars 2018), les « furieux » repartent de plus belle.

 

Générosité, esprit d’aventure, amour du vin, nous était-t-il possible de ne pas travailler ensemble ?
Poser la question c’est y répondre…